Y a-t-il des traitements contre la préménopause ?

Publicité

Les spécialistes parlent de préménopause pour qualifier le stade intermédiaire précédant la ménopause. Cette période spécifique de la ménopause se caractérise par un arrêt progressif des menstruations et, chez certaines femmes, par la survenue de symptômes divers et variés qui peuvent, parfois, faire l'objet d'un traitement.

Publicité

© Fotolia

Le traitement hormonal substitutif de la préménopause

Bouffées de chaleur, troubles du sommeil, irritabilité, baisse de la libido…, lors de cette période précédant la ménopause, de nombreuses femmes souffrent de manifestations cliniques liées aux changements hormonaux. Celles qui en souffrent le plus au quotidien se voient parfois prescrire un traitement hormonal substitutif visant à pallier les carences hormonales, préalablement confirmées par un test de la ménopause révélant une augmentation de la FSH urinaire. Mais cet apport en œstrogènes et en progestérone est contre-indiqué dans de nombreuses situations : antécédents de cancer du sein, de cancer de l'endomètre, de troubles cardio-vasculaires, d'hépatites…

Publicité
Les traitements non médicamenteux de la préménopause

Il existe des alternatives thérapeutiques permettant d'atténuer les différents symptômes engendrés par la préménopause. La phytothérapie, notamment, propose de nombreux traitements naturels pour combler les effets d'un déficit hormonal. Certaines plantes, en effet, possèdent de véritables propriétés hormonales. On parle alors d'œstrogène-like. Parmi les plus réputées, on peut citer le houblon, la sauge ou encore le soja. D'autres médecines douces peuvent également s'avérer être une aide précieuse pour surmonter cette période de la ménopause. L'acupuncture ou la sophrologie ont largement démontré leur efficacité en la matière.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité