DHEA : les principales indications de cette hormone anti-âge

Publicité
Particulièrement mentionnée ces dernières années pour son effet anti-âge, la déhydroépiandrostérone (DHEA) est une hormone naturellement présente dans l’organisme, dont l’action s’étend au-delà de la lutte contre le vieillissement. En raison de ses possibles effets indésirables, la DHEA est vendue en pharmacie uniquement sur ordonnance.
Publicité

5495263-inline-500x427.jpg© Istock

La DHEA et le lupus érythémateux

Le lupus érythémateux disséminé est une maladie inflammatoire auto-immune, qui se manifeste surtout par des boutons et des plaques rouges sur le visage et d’autres parties du corps. La prise en charge médicale classique de cette maladie repose sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les immunosuppresseurs, les antipaludéens de synthèse et les corticoïdes. Plusieurs études ont démontré que l’administration d’environ 200 mg de DHEA par jour permettait de réduire les doses de cortisone.

Publicité
La DHEA contre le vieillissement et les troubles de l’érection

Une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a révélé que la DHEA avait une propriété anti-âge car elle contribuait à augmenter la densité osseuse et le désir sexuel chez les femmes de plus de 70 ans. Elle aurait également un effet positif chez les hommes hypertendus atteints de problèmes d’érection.

Les limites de la DHEA

La déhydroépiandrostérone peut entraîner une hypertension, de la fatigue, des éruptions cutanées, des troubles digestifs et un diabète. Cette hormone est contre-indiquée en cas d’antécédent de cancer hormonodépendant. Elle est interdite aux sportifs car elle figure parmi la liste des produits dopants.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité