5 astuces pour avoir du plaisir sous la couette à la ménopause

Publicité

Même si la ménopause peut bouleverser la sexualité de la femme, il y a des moyens de conserver du plaisir en faisant l'amour, comme l'explique la sexologue anglaise Tracey Cox.

Publicité

Pour la sexologue anglaise Tracey Cox, faire l'amour peut être mieux qu'avant quand on est ménopausée. Si, si ! Sur le site du Dailymail, elle donne ses conseils pour continuer à avoir du plaisir et même en avoir plus !

1- Il faut adopter la bonne attitude en voyant le verre à moitié plein, plutôt qu'à moitié vide. Ainsi, voir les avantages de la ménopause plus que ses inconvénients. "Les femmes qui ont une bonne libido et veulent garder une vie sexuelle active vont continuer à avoir des orgasmes forts" explique Tracey Cox. Certaines deviendraient même multi-orgasmiques à cette période.

Publicité
2- Ne pas centrer le rapport sur la pénétration. A partir de 50 ans, les hommes peuvent rencontrer des problèmes d'érection. Ce qui peut être compliqué pour lui mais peut se révéler positif pour vous deux. Vous pouvez accorder plus de temps aux préliminaires ce qui lui permettra d'avoir la vigueur nécessaire pour le rapport et vous permettra à vous d'augmenter votre excitation et votre niveau de plaisir quand viendra la pénétration. Caresses, baisers intimes, vibromasseurs... Les préliminaires peuvent être très érotiques, ne l'oubliez pas !

3- Achetez un lubrifiant vaginal. La chute du niveau d'oestrogènes associée à la ménopause est responsable d'une sécheresse vaginale. Celle-ci favorise les infections des voies urinaires mais rend aussi les rapports sexuels douloureux. Il ne faut pas hésiter à utiliser le lubrifiant pendant l'acte.

4- Envisager un traitement hormonal substitutif. Cela ne peut se faire que sur avis médical. Les THS pouvant être risqués pour la santé. Quand ils sont prescrits, ils peuvent améliorer l'état des organes génitaux, relancer le désir et augmenter la lubrification vaginale, souligne la sexologue anglai

Publicité
5- Vérifiez votre niveau de testostérone. "Si le niveau de testostérone est faible, ce qui peut arriver en pré-ménopause mais aussi après, l'envie pour le sexe diminue sensiblement" rappelle la spécialiste. Si vous constatez une baisse de libido persistante depuis la ménopause, ou un peu avant, consultez votre médecin traitant pour lui en parler.
arler.

Vidéo. Perte de libido : des solutions existent



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité