Peau sèche et plaque depuis la ménopause : pourquoi ?

Publicité

La ménopause n’est pas seulement la fin des règles. Elle provoque un chamboulement dans l’organisme des femmes, à partir de 45/50 ans, qui va bien au-delà de l’arrêt des cycles menstruels. Ainsi les femmes préménopausées ou ménopausées constatent qu’elles ont la peau sèche ou des plaques sur l’épiderme. Pourquoi ? Comment les éviter ? 

Publicité

Ménopause : pourquoi ma peau est-elle sèche et ai-je des plaques ?

À partir de la ménopause, la peau semble vieillir plus vite, car elle s’amincit, elle tire et semble plus fragile, autant de facteurs qui favorisent l’approfondissement des rides. La production de collagène, d’acide hyaluronique et d’élastine diminue. Et pour couronner le tout, certaines femmes constatent l’apparition de rougeurs, d’acné, de couperose et de taches brunes de pigmentation ! Ces troubles cutanés sont liés à la baisse des hormones féminines, qui provoque une augmentation du taux d’hormones masculines.

Publicité
Comment éviter la peau sèche et les plaques à la ménopause ?

Toutefois, il est possible de lutter contre la peau sèche et les plaques rouges malgré la ménopause. Le THS (traitement hormonal de substitution) peut ainsi pallier la diminution naturelle des œstrogènes, ce qui limitera l’effet des hormones masculines. Par ailleurs, si les soucis perdurent et deviennent gênants, il est conseillé de consulter un dermatologue qui pourra prescrire un traitement efficace pour combattre la couperose, l’acné ou la pilosité excessive. Enfin, comme à tout âge de la vie, il est recommandé de bien nettoyer et hydrater sa peau… Certaines choses ne changent jamais, ménopause ou pas !

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité