Les premiers signes de préménopause

Publicité

Tout comme votre puberté n'est pas arrivée en un jour, la période de ménopause ne survient pas subitement. Elle est précédée d'une phase de préménopause, qui est plus ou moins gênante et perceptible selon les femmes. Prendre un traitement pour la ménopause avant qu'elle ne soit effective peut aggraver les troubles, il est donc nécessaire de bien connaître les signes de préménopause pour les décrire à son médecin, qui trouvera alors un traitement adapté à votre cas. 

Publicité

préménopause© Fotolia

Les premiers signes de préménopause

La période de ménopause, qui est caractérisée par les médecins comme l'arrêt des règles depuis plus d'une année, est précédée d'une phase de transition appelée « préménopause ». Elle commence en général vers 45 ans et dure de deux à quatre ans, selon les femmes. Néanmoins, elle peut débuter dès 40 ans ou être retardée jusqu'à 50 ans. Les ovaires produisent alors de manière anarchique des hormones. La plupart du temps, les œstrogènes sont fabriqués en excès, sans production d'ovules. Cela se traduit physiquement par des règles très abondantes, des tensions au niveau des seins, et parfois le corps tout entier est gonflé. Plus rarement, les ovaires ne libèrent pas assez d'œstrogènes, les femmes souffrent alors de bouffées de chaleur et de retard, voire d'absence, de règles. Ces symptômes constituent réellement les premiers signes de la préménopause, et les décrire à votre médecin lui permettra de déterminer le traitement adéquat.

Publicité
La préménopause : quels traitements ?

Administrer à une femme un traitement hormonal correspondant à la période de ménopause en phase de préménopause est une erreur, car cela peut aggraver les troubles, notamment en provoquant une prise de poids, de fortes tensions mammaires et des pertes menstruelles hémorragiques. Selon les gênes décrites par les femmes, le médecin peut prescrire un traitement progestatif ou la pilule. La phytothérapie peut aussi aider les femmes à passer ce cap désagréable : l'alchémille, le houblon, le mélilot, la vigne rouge sont particulièrement efficaces pour soulager les troubles de la préménopause.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité