Bouffées de chaleur : pourquoi sont-elles plus fréquentes la nuit ?

Bouffées de chaleur : pourquoi sont-elles plus fréquentes la nuit ?©iStock

Les bouffées de chaleur sont l’un des symptômes classiques de la ménopause. Gênantes et très invalidantes au quotidien, elles ne sont toutefois pas une fatalité. Contre les bouffées de chaleur, l’homéopathie représente par exemple une excellente alternative aux hormones de substitution. Tout aussi naturelle, une autre solution est envisageable : utiliser les bienfaits des plantes pour lutter contre les bouffées de chaleur (sauge, actées en grappe ou encore angélique chinoise).

Publicité
Publicité

Pourquoi les bouffées de chaleur surviennent-elles souvent la nuit ?

Durant la ménopause, chaque femme vit un bouleversement hormonal très important. Les hormones féminines chutent brutalement et le corps subit intensément ces changements pour le moins radicaux. Les bouffées de chaleur nocturnes (également appelées les sueurs nocturnes) en sont le parfait exemple. En somme, c’est lorsque le taux d’œstrogènes est le plus bas (la nuit par exemple) que le corps a le plus de difficultés à s’adapter à ce dérèglement hormonal.

Publicité

Quelles sont les mesures préventives pour éviter les bouffées de chaleur nocturnes ?

En règle générale, il est important de miser sur le confort. Dans un premier temps, on adapte son linge de lit à la saison et on opte notamment pour une couette légère en période estivale. La température de la chambre a bien sûr son importance : la maintenir entre 16 et 18 °C permettra d’éviter les bouffées de chaleur nocturnes. Enfin, il faut penser à garder près du lit une bouteille d’eau minérale fraîche et ne pas oublier de s’hydrater même durant la nuit.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité