Ménopause : d'où vient le dérèglement hormonal ?

Publicité
La ménopause intervient chez les femmes à partir de l'âge de 45 – elle peut se déclarer jusqu'à 55 ans. Elle provoque des sueurs nocturnes, des bouffées de chaleur et autres symptômes révélateurs. À quoi est dû le dérèglement hormonal dont elle est la conséquence ?
Publicité

5415496-inline-500x324.jpg© Istock

Ménopause : à quoi est dû le dérèglement hormonal ?

La ménopause est la conséquence de la cessation de la libération, au niveau des ovaires, des hormones sexuelles féminines, les œstrogènes et la progestérone. Les ovaires arrêtent de produire ces hormones, car le stock d'ovocytes est épuisé. L'ovulation mensuelle ne peut donc plus se mettre en œuvre, et les règles s'interrompent aussi. La fin de la production des œstrogènes et de la progestérone n'est pas brutale, elle est progressive : les cycles menstruels sont alors de plus en plus irréguliers, et le syndrome prémenstruel est plus fort. La ménopause est avérée au bout d'une année sans règles.

Publicité
Dérèglement hormonal à la ménopause : les conséquences

Le dérèglement hormonal lié à la ménopause provoque un bouleversement dans l'organisme féminin, qui se manifeste par des symptômes pouvant se révéler handicapants au quotidien. Les bouffées de chaleur sont le désagrément de la ménopause le plus souvent cité par les femmes, surtout quand elles surviennent en pleine nuit, ce qui provoque troubles du sommeil et irritabilité – difficile d'être de bonne humeur lorsque les nuits sont hachées ! La sécheresse vaginale, des problèmes urinaires, une prise de poids, des maux de tête, de la fatigue et une baisse de libido accompagnent souvent ces troubles.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité