La ménopause favorise-t-elle la sécheresse intime vaginale ?

Publicité

A la ménopause, les femmes subissent de nombreux bouleversements hormonaux. Certains peuvent entraîner une sécheresse vaginale. Une femme sur deux en souffre au moment de la ménopause, généralement après l'âge de 50 ans. Si la sécheresse vaginale est fréquente, elle doit être traitée afin de mieux vivre sa féminité.

Publicité

© Fotolia

Ménopause et sécheresse vaginale

Même si la libido est toujours au rendez-vous, quand la ménopause arrive, la sécheresse vaginale peut aussi s'installer. Elle peut être indolore, mais aussi causer des fissures, des démangeaisons, des irritations. Il est donc nécessaire de prendre soin de sa muqueuse vaginale au moindre signe de sécheresse. Ce phénomène, totalement naturel, est dû à une production limitée en œstrogènes qui agit sur la lubrification de la paroi vaginale.

Publicité
Comment limiter la sécheresse vaginale après la ménopause

S'il est difficile d'échapper à la sécheresse intime après la ménopause, on peut cependant penser à lubrifier correctement son vagin. Au cours d'un rapport sexuel, les préliminaires ont une grande importance dans la lubrification. Plus ils sont longs et attentionnés, moins la sécheresse sera constatée. On peut aider avec un gel lubrifiant, utilisable également en dehors des moments intimes. Au moment de la douche, il faut absolument bannir les lavages trop en profondeur qui ne font que favoriser la sécheresse intime. Les savons trop agressifs doivent être remplacés par des savons à pH neutre ou des savons spéciaux. Il existe aussi des soins hydratants pour le vagin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité