Pourquoi le coma peut entraîner des troubles mnésiques ?

Pourquoi le coma peut entraîner des troubles mnésiques ?

A la suite d’un traumatisme lourd, d’une intoxication sévère, ou de l’exacerbation d’une maladie, le coma est une perte de la conscience, de la mobilité et de la sensibilité. Au réveil, les troubles mnésiques sont très courants et peuvent progressivement disparaître ou perdurer toute la vie. D’où viennent ces troubles de la mémoire ?

Publicité
Publicité

Coma : troubles mnésiques d’un cerveau choqué

C’est à la suite d’un choc violent pour le cerveau qu’une personne se retrouve dans le coma. Lors d’un traumatisme, un épanchement peut se former et venir compresser les neurones. Une rupture d’anévrisme provoque une hémorragie et c’est toute une partie du cerveau qui est touchée. Parfois, une pathologie connaît une exacerbation : c’est par exemple le cas du coma diabétique qui intoxique le cerveau. Dans d’autres cas, une substance toxique pour les neurones est ingérée ou respirée (médicaments, monoxyde de carbone…). Ce sont ces destructions de neurones qui sont à l’origine des troubles de la mémoire au réveil d’un coma.

Publicité

Quels sont les troubles mnésiques liés au coma ?

Publicité
La perte de mémoire peut être rétrograde et toucher les souvenirs déjà inscrits. Elle peut encore être antérograde et la personne présente alors des difficultés à inscrire de nouveaux souvenirs. Enfin, cette mémoire peut devenir sélective et ne plus se souvenir du moment qui a mené au coma : le trouble est dit "dissociatif". D’autres troubles mnésiques sont observables : la capacité d’apprentissage et les repères (temps, orientation...) sont parfois impactés. Le temps et la rééducation sont deux facteurs qui permettent, dans certains cas, de venir à bout de ces troubles mnésiques. Dans d’autres cas, les séquelles sont définitives ou ne disparaissent que partiellement.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité