Nom commercial

PROPOFAN

Dénomination commune internationale (DCI)

dextropropoxyphène, paracétamol, caféine

Présentation

Comprimé sécable contenant 27 mg de dextropropoxyphène, 400 mg de paracétamol et 30 mg de caféine.

Indications

Traitement des douleurs modérées à intenses ne répondant pas aux antalgiques (médicaments anti-douleur) habituels de première intention comme le paracétamol.

Posologie

1 à 2 comprimés par prise. Répartie en 2 à 4 fois par jour au moment des repas.

Respecter un intervalle minimal de 4 h entre deux prises.

Posologie maximale : 6 comprimés par jour.

Modalités d’administration

VOIE ORALE : de préférence au moment des repas.

En cas d’oubli

C’est un traitement contre la douleur : en cas d’oubli et de recrudescence des symptômes douloureux, prendre un nouveau comprimé sans dépasser la posologie maximale.

Surdosage

CONTACTER LES URGENCES.

En cas d’ingestion massive, accidentelle ou non : APPELER LE 15 (SAMU).

Arrêt du traitement

Si ce médicament est utilisé de façon prolongée et à hautes doses, il peut survenir un syndrome de sevrage ou état de manque à l’arrêt brutal du traitement.

Il est important de ne pas dépasser la dose et la durée prescrite par votre médecin. Si les symptômes douloureux persistent au-delà, reconsulter votre médecin.

En cas de grossesse

Traitement possible, si besoin, sur une durée courte.

- En cas d’allaitement : contre-indiqué.

Cas particulier :

- Enfant : CONTRE INDIQUE chez l’enfant de moins de 15 ans.

- Personne âgée : posologie diminuée.

Précautions d’emploi

Contre-indiqué en cas d’insuffisance hépatique (comme dans la cirrhose du foie par exemple) et d’insuffisance rénale sévère, d’allergie connue au dextropropoxyphène ou au paracétamol.

Respecter strictement la posologie et la durée de prescription. Il faut éviter une utilisation prolongée à doses élevées à cause du risque de dépendance à l’arrêt du traitement.

Ne pas utiliser le PROPOFAN en cas d’insuffisance rénale ou hépatique.

Risque de somnolence. Utilisation prudente en cas de conduite automobile.

Il convient de réduire la posologie chez le sujet âgé et en cas d’insuffisance respiratoire et/ou rénal.

Eviter la prise d’alcool pendant le traitement.

Interactions médicamenteuses

- Associations contre indiquées :

Dérivés morphiniques.

- Associations à éviter :

TEGRETOL (carbamazépine).

Autre médicament contenant du paracétamol (DOLIPRANE, EFFERALGAN…)

Autres médicaments dépresseurs du système nerveux central (comme les somnifères).

Effets secondaires

Nausée, vomissement, troubles digestifs.

Vertige, maux de tête et somnolence.

Hypoglycémie.

Allergie…

A fortes doses et en cas de traitement prolongé : risque de dépendance et d’état de manque si arrêt brutal du traitement.

Principe d’action

Le PROPOFAN agit contre la douleur grâce à l’association de 2 antalgiques : action sur le système nerveux central et périphérique.

Le dextropropoxyphène est un antalgique (médicament contre la douleur) morphinique mineur avec un pouvoir antalgique inférieur à celui de la codéine, utilisé de façon optimale avec un antalgique périphérique type paracétamol. Il a une durée d’action d’environ 4 heures et agit en 1à 2 heures.

Il ne doit être utilisé qu’après échec des antalgiques plus faibles (paracétamol, aspirine et anti-inflammatoires non stéroïdiens).

Délivrance

Sur ordonnance.

Août 2007.

Derniers articles santé au quotidien

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité