Orgamétril

Orgamétril

Nom commercial : ORGAMETRIL

Dénomination commune internationale (DCI) : lynestrénol

Présentation : Comprimé de 5 mg.

Indications : Endométriose.Hémorragies génitales en rapport avec une carence en progestérone, règles trop abondantes en rapport avec un fibrome utérin.Troubles hormonaux en préménopause : syndrome prémenstruel, irrégularité des cycles, douleur ou tension des seins, douleurs au moment des règles...Contraception en préménopause ou de 2ème intention chez les femmes présentant une contre-indication à une contraception par pilule oestro-progestative.Traitement de la ménopause en association avec des oestrogènes, par voie orale ou percutanée (gel, patch...)

Posologie :5 à 10 mg par jour en moyenne.- Endométriose : 1 à 2 comprimés par jour pendant au moins 6 mois.- Traitement hormonal substitutif de la ménopause : traitement de 10 jours du 16 au 25ème jour du cycle. Ce traitement sera toujours associé à un traitement par oestrogène du 1er au 21ème jour, préférentiellement par voie cutanée (gel, patchs).- Contraception : 10 mg par jour du 5ème au 25ème jour du cycle.Dans les autres indications, 5 à 10 mg par jour du 16ème au 25ème jour du cycle.

Modalités d’administration : VOIE ORALE.

En cas d’oubli :Reprendre la dose prescrite par votre médecin le plus rapidement possible après l’oubli. Ne pas prendre une double dose.Dans le cas de la contraception, un oubli de plus de 12 heures annule l’effet contraceptif : prévoir alors un autre moyen de contraception comme le préservatif par exemple pour le cycle en cours (jusqu’aux prochaines règles).

Surdosage : Contacter rapidement votre médecin.

Arrêt du traitement :Ne pas arrêter en cours de cycle, attendre la fin de celui-ci.Risque de réapparition des symptômes ayant motivé la prescription en cas d’arrêt prématuré.Dans le cadre d’une contraception, l’arrêt en cours de cycle expose au risque de grossesse.

En cas de grossesse :NON INDIQUE. Risque d’effet virilisant sur le fœtus.En cas d’allaitement : déconseillé (passe à faible dose dans le lait maternel).

Cas particulier : Enfant : NON INDIQUE.

Précautions d’emploi :Ce médicament est contre-indiqué en cas d’antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire, d’hémorragie génitale dont la cause n’est pas connue, d’insuffisance hépatique sévère.En cas d’antécédents ou de facteurs de risque pour les maladies thromboemboliques (comme les phlébites, les embolies pulmonaires, l’infarctus, l’attaque....), en cas de diabète, d’hypertension artérielle sévère ou de cholestérol élevé, des précautions supplémentaires peuvent devoir être prises.Consulter également en cas de maux de tête inhabituels, de troubles de la vision, de douleurs dans les jambes pouvant faire penser à une phlébite....Des modifications du bilan hépatique peuvent survenir.Dans le cadre du traitement hormonal après la ménopause : ce traitement sera associé à des œstrogènes, administrés préférentiellement par voie cutanée ; et sur une courte durée.

Interactions médicamenteuses :ASSOCIATIONS DÉCONSEILLÉES à cause d’une diminution probable d’efficacité de ce médicament : rifampicine (RIFADINE, RIFATER...), certains antiépileptiques comme le TEGRETOL.En cas de diabète : renforcer le contrôles du taux de sucre et éventuellement adapter les posologies des traitements.

Effets secondaires :Attention ! Ils sont nombreux. Les principaux sont :Modifications des règles, absence de règles, saignements entre les règles, modifications mammairesAugmentation des symptômes de l’insuffisance veineuse des membres inférieurs , comme les jambes lourdes, les oedèmes (gonflement), les sensations d’impatience dans les jambes, gonflement des varices.....Possibilité de jaunisse avec démangeaisons diffuses (consulter votre médecin dans ce cas).Acné, augmentation de la pilosité (poils disgracieux), prise de poids.Maux de tête, migraines, vertiges, nausée et vomissement...

Principe d’action :Ce médicament est un dérivé de la progestérone, qui peut substituer l’hormone naturellement secrétée par l’ovaire dans les cas de manque ou de déséquilibre avec les oestrogènes (autre hormone qui détermine le cycle menstruel).Ce "progestatif de synthèse" a quelques d’effets dits androgéniques comme la prise de poids par exemple, ou la rétention d’eau conduisant à un gonflement des jambes et une augmentation des symptômes d’insuffisance veineuse, acné, augmentation de la pilosité (poils disgracieux), modifications de la libido.

Délivrance :Sur ordonnance.Août 2007.Actualisé le 14 mars 2008 par le Dr Jean-Pierre Rageau.

Les définitions santé les plus consultées

Derniers articles santé au quotidien

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité