Publicité

Depuis quelques années, des médicaments pour lutter contre le surpoids arrivent sur le marché. Certaines molécules peuvent se révéler intéressantes pour perdre quelques kilos. Néanmoins, la prise de ces médicaments pour maigrir présente des dangers et ne convient pas à toutes les personnes souhaitant perdre du poids. Alors quels sont les médicaments pour maigrir et quels sont leurs dangers ?

Publicité

médicaments pour maigrir© Fotolia

Médicaments pour maigrir : des médicaments qui doivent faire l’objet d’une prescription médicale

Les médicaments pour maigrir ne sont pas forcément disponibles sans ordonnance, comme c’était le cas pour la pilule Alli®. En effet, les médicaments pour maigrir n’étant pas sans dangers, ils doivent en principe être prescrits par un médecin qui aura réalisé au préalable une consultation complète. Par ailleurs, ces traitements pour maigrir ne dispensent pas de suivre un régime alimentaire hypocalorique équilibré et de faire régulièrement de l’exercice physique.

Publicité
L’Orlistat EG® : un médicament pour maigrir et les dangers qui y sont associés

L’Orlistat EG® (médicament générique du Xénical®) est un agent anti-obésité qui bloque l’absorption des graisses au niveau de l’intestin. Ce médicament pour maigrir ne doit être pris que chez les personnes obèses et après qu’une perte de 3 ou 4 kilos ait été entamée. Ce traitement provoque des selles grasses, et, fréquemment, des maux de tête, une irrégularité des règles, une anxiété, des saignements des gencives, des troubles respiratoires et des réactions allergiques au niveau de la peau. Plus grave, ce médicament pour maigrir est susceptible d’entraîner des hépatites sévères (ce qui reste toutefois assez rare).

Médicaments pour maigrir aux dangers avérés

Certains médicaments pour maigrir se sont révélés suffisamment dangereux pour qu’ils soient interdits à la vente. C’est par exemple le cas du Sibutral® dont l’autorisation de mise sur le marché a été suspendue en janvier 2010 en raison des risques cardiovasculaires qu’il faisait courir.

Médicaments pour maigrir détournés : des médicaments qui présentent des dangers

Certains médicaments ont été détournés et utilisés pour faire perdre du poids alors que ce n’était pas leur objectif initial. C’est par exemple le cas du Victoza® qui est un médicament antidiabétique. Bien sûr, détourner ce type de médicaments n’est pas sans risque. C’est pourquoi la réglementation européenne a interdit l’utilisation des coupe-faim, des diurétiques et des hormones thyroïdiennes utilisés dans un but d’amaigrissement. Outre leurs effets secondaires, ces médicaments étaient susceptibles d’entraîner une dépendance.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité