Médicaments

Maxair autohaler

Réagissez !

Nom commercial

MAXAIR AUTOHALER

Dénomination commune internationale

Pirbutérol

Présentation

Flacon de 200 bouffées dosées à 250?g par bouffée

Indications

- Traitement symptomatique de la crise d’asthme et des exacerbations de la bronchite chronique obstructive .

- Traitement préventif de l’asthme d’effort.

Produit adapté aux individus caractérisé par une mauvaise synchronisation mains/poumons.

Posologie

- dans la crise d’asthme : 1 à 2 bouffées dès les premiers symptômes à répéter au besoin après quelques minutes

- prévention de l’asthme d’effort : 1à 2 bouffées 15 à 30 minutes avant l’exercice

Ne pas dépasser 12 bouffées par 24heures

Administration

VOIE "BRONCHIQUE" Après agitation de l’appareil, enlever le capuchon qui protège l’embout buccal et avoir mis le levier en position « relevé », le patient doit expirer normalement, puis placer l’embout dans la cavité buccale(le fond de la cartouche est orienté vers le sol).

Le patient inspire : une bouffée de principe actif est libéré dans le poumon.

Il faut maintenir une apnée de quelques secondes après chaque inspiration.

Refermer le levier et nettoyer l’embout après chaque utilisation .

En cas d’oubli

Reprendre la dose prescrite par votre médecin le plus rapidement possible après l’oubli.

Ne pas dépasser la dose prescrite.

Surdosage

Contacter votre médecin.

Une augmentation de la consommation de ce médicament ( plus de crises, besoin ressenti dans la journée de façon inhabituelle) doit vous faire consulter au plus vite votre médecin.

Arrêt du traitement

Ce médicament vous a été prescrit pour une maladie respiratoire ; il améliore votre confort quotidien et prévient les complications de la maladie asthmatique, qui peuvent être dramatiques.

Un arrêt non prescrit de ce médicament vous expose à la rechute avec réapparition des symptômes qui avaient motivé la prescription, et à des complications graves.

Dans le cadre d’une prescription au coup par coup (traitement des crises, prévention de l’asthme d’effort), n’oubliez pas de faire renouveler votre traitement en fin de flacon ou en cas de médicament périmé et ayez toujours un aérosol sur vous .

En cas de grossesse

Absence de données scientifiques suffisantes pour conclure : n’utiliser qu’en cas de nécessité pendant la grossesse et l’allaitement .

Cas particulier : enfantContre indiqué chez l’enfant de moins de 15ans.

Précautions

- Ne pas dépasser 15 bouffées par jour : l’utilisation de plus d’un flacon par mois est anormal et doit vous faire consulter très rapidement votre médecin : évolution défavorable possible de la maladie asthmatique.

Une infection bronchique ou des sécrétions bronchiques trop importantes diminuent l’absorption et donc l’efficacité du produit : il convient de faire traiter toute surinfection bronchique même en l’absence de signes de gravité (fièvre, crachats sales et purulents, difficultés respiratoires.....)

- En cas de crise qui ne serait pas très rapidement soulagée avec 1 à 2 bouffées éventuellement renouvelées, il faut consulter en urgence : votre médecin traitant si il peut vous voir très vite ou un confrère ; en cas de non disponibilité immédiate , faites le 15 (SAMU), et le médecin que vous aurez au bout du fil jugera de la nécessité de secours urgents ou non.

- Si vous vous sentez mieux sous traitement et notamment si vous prenez également des corticoïdes par voie inhalée, ne stoppez pas le traitement sans avis médical ; vous vous exposez à des complications graves en plus de la rechute des symptômes respiratoires.

- Pour les sportifs : ce médicament induit des réponses positives aux tests antidopage.

Interactions Médicamenteuses

Aucune.

Précaution d’emploi

Consultez bien la notice et au besoin demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien pour le mode d’emploi de cet aérosol.

Effets secondaires

Tremblements des extrémités, crampes musculaires, palpitations et tachycardie (cœur trop rapide), maux de tête.

Toux et bronchospasme paradoxale simulant une crise d’asthme (interrompre le traitement et consulter pour se faire prescrire un autre traitement et/ou une autre voie d’administration)

Principe d’action

Ce médicament est un dilatateur bronchique, qui s’oppose à la bronchoconstriction (diminution du calibre bronchique due aux petits muscles contenus dans la paroi des bronches) rencontrée dans l’asthme et les bronchites chroniques spastiques.

Ce médicament a une action rapide et brève (4 à 6 heures).

Délivrance

Sur ordonnance

Aout 2007

Publicité

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web