Ces médicaments qui détruisent la santé
Publicité

Anticoagulants: des risques hémorragiques

Les antivitamines K permettent d’empêcher la formation et la récidive d’une thrombose ou d’une embolie.
Publicité
Près de 600 000 personnes suivent ce traitement chaque année, et s’exposent à des accidents hémorragiques. C’est la première cause d’accidents iatrogènes (liés aux effets secondaires médicamenteux), avec près de 17 000 hospitalisations par an.

Les signes hémorragiques: méfiez-vous des saignements, même mineurs (gencives, nez, sang dans les urines ou les selles, apparition d’hématomes, œil rouge). Fatigue, pâleur, malaise peuvent aussi évoquer un saignement interne.

Que faire: consulter rapidement votre médecin.

Conseil: oublier l’automédication. Une aspirine ou des vitamines peuvent influer sur l’équilibre du traitement.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité