Alcool et antibiotique : attention aux interactions

Lorsque l'on est soumis à un traitement médicamenteux, il est souvent déconseillé de boire de l'alcool en raison des multiples interactions. Ceci est d'autant plus vrai pour les antibiotiques, avec lesquels l'alcool ne fait pas bon ménage.

Publicité
Publicité

© Adobe Stock

Pourquoi ne faut-il pas boire d'alcool lorsqu'on prend des médicaments ?

Publicité

L'alcool et les médicaments sont métabolisés, c'est-à-dire détruits par le foie. Lorsque l'on boit de l'alcool, le foie s'occupe de détruire l'alcool et les médicaments s'accumulent dans le sang, le foie ne pouvant faire double travail en même temps. Les effets secondaires des médicaments peuvent donc ainsi être accentués. Dans d'autres cas, au contraire, le foie va accélérer la destruction des médicaments et ceux-ci deviennent donc moins efficaces. C'est pourquoi on est souvent obligé d'augmenter les doses chez les alcooliques.

Quelles sont les interactions possibles entre l'alcool et les antibiotiques ?

En raison du métabolisme hépatique des antibiotiques, l'association avec de l'alcool peut entraîner des nausées, des vomissements, des vertiges, des migraines, voire des convulsions. La perte d'efficacité des antibiotiques est importante en cas de consommation concomitante d'alcool, car ce dernier affaiblit l'organisme. Avec certains antibiotiques, cette association peut entraîner des réactions sévères. Il est conseillé de ne pas consommer d'alcool jusqu'à 48 heures après l'arrêt des antibiotiques, ce temps étant nécessaire à l'élimination complète du médicament.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité