Alcool et anti-inflammatoire : un cocktail dangereux

Alcool et anti-inflammatoire : un cocktail dangereux©iStock

Les anti-inflammatoires sont des médicaments permettant de traiter les inflammations. Anti-inflammatoires et alcool ne doivent pas être mélangés sous peine de provoquer des effets indésirables. Mais pourquoi les anti- inflammatoires et l'alcool ne font-ils pas bon ménage ?

Publicité
Publicité

Qu'est-ce que les anti-inflammatoires non stéroïdiens ?

Les anti-inflammatoires sont des médicaments permettant de lutter contre l'inflammation. L'inflammation est une réaction de l'organisme qui provoque différents effets comme un œdème, une chaleur, une rougeur ou une douleur. Il existe différents médicaments anti-inflammatoires, dont les corticoïdes, et des médicaments non stéroïdiens comme l'ibuprofène. Cette dernière famille agit en bloquant les substances à l'origine de l'inflammation. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour lutter contre les douleurs ou la fièvre. Cependant, chez certaines personnes fragilisées, la muqueuse stomacale peut être irritée par la prise de ces médicaments.

Publicité

Pourquoi le mélange alcool/médicaments est-il un cocktail dangereux ?

La prise d'alcool doit être absolument évitée quand un traitement à base d'anti-inflammatoires est en cours. En effet, l'alcool a pour particularité d'augmenter ou de diminuer les effets des médicaments. L'alcool potentialise les effets secondaires nocifs des anti-inflammatoires. La paroi stomacale peut être particulièrement irritée. Cette agression peut provoquer des brûlures d'estomac intenses voire dans certains cas des ulcères. Mieux vaut donc éviter toute prise d'alcool pendant un traitement aux anti-inflammatoires.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité