Nom commercial : ADIARIL

Dénomination commune internationale : soluté de réhydratation orale

Présentation : Sachet à diluer dans de l’eau.

Indications :- Réhydratation orale lors d’une diarrhée chez le nourrisson et l’enfant en dehors des grandes déshydratations avec perte de poids de plus de 10 %, vomissements incontrôlables interdisant toute prise orale liquide, et imposant une hospitalisation en urgence pour réhydratation par voie veineuse (pose d’une perfusion).À donner soit :- En complément du lait maternel si le nourrisson est allaité : il faut continuer l’allaitement maternel++++ et arrêter les autres aliments.- En remplacement du lait en poudre et des aliments si le nourrisson boit au biberon et/ ou mange, pour une durée d’au maximum 48 heures.

Posologie :À VOLONTÉAdministrer au début par petites quantités.BESOINS EN LIQUIDE DE L’ENFANT ET DU NOURRISSON :- De 3 à 10 kg : 100 millilitres par kilo de poids corporel et par jour.- De 10 à 20 kg : 1 litre par jour + 50 millilitres supplémentaires par kilo de poids et par jour.- De 20 à 30 kg : 1,5 litres par jour + 20 millilitres supplémentaires par kilo de poids et par jour.Donner la moitié environ dans les 6 premières heures, en petites prises fractionnées toutes les 15 puis toutes les 30 minutes, puis toutes les heures, puis toutes les 3 heures jusqu’à disparition de la diarrhée, surtout si l’enfant vomit.La diarrhée peut céder en quelques heures.

Modalités d’administration :VOIE ORALE.Diluer un sachet dans 200 millilitres (1/5 litre) d’eau peu minéralisée type eau en bouteille pour nourrissons et faire boire.Se conserve 24 heures au réfrigérateur.

Surdosage :Bien respecter les proportions pour la dilution.En cas de doute, jeter et recommencer.

Arrêt du traitement :Il ne faut pas suspendre l’alimentation pendant plus de 48 heures, car il existe alors un risque de malnutrition secondaire.Au bout de 24 à 48 heures, il faut reprendre l’alimentation de l’enfant progressivement et sous surveillance des selles en introduisant le lait non maternel (en poudre) de façon progressive ainsi que les autres aliments sur 2 ou 3 jours (régime diarrhéique+++ : carottes, riz, bananes...)En cas d’allaitement maternel, donner le sein À VOLONTÉ et compléter avec l’adiaril reconstitué en proposant souvent à boire à l’enfant.

En cas de grossesse :ATTENTION EN-CAS DE GROSSESSE ET D’ALLAITEMENT À LA DÉSHYDRATATION : IL FAUT BOIRE+++++

Cas particulier : - Enfant : voir indications et posologies.- Personne âgée : rien à signaler.Plutôt indiqué chez le nourrisson et le petit enfant.Chez l’adulte, on peut utiliser le coca cola* au mieux décaféiné mais avec sucre, en ayant enlevé les bulles par touillage.

Précautions d’emploi :- Supprimer le lait en poudre et les aliments, mais maintenir l’allaitement au sein à volonté++- Consulter rapidement si la diarrhée et/ou les vomissements persistent plus de 24 heures : il faut repeser l’enfant et juger d’une éventuelle hospitalisation.- Réintroduire progressivement sur plusieurs jours le lait en poudre et les aliments en surveillant les selles, et en commençant par un régime anti-diarrhéique.- Respecter l’appétit de l’enfant, ne le forcez pas à manger s’il ne le souhaite pas, mais donnez lui ce qu’il aime habituellement. Il sait mieux que vous réguler son appétit.- Par contre, forcez le à boire. +++- Chez l’enfant un peu plus grand, on peut utiliser le coca cola* décaféiné non light (avec du sucre) dégazéifié.- Les vomissements chez l’enfant diarrhéique ne sont pas une contre-indication à une réhydratation orale : ils témoignent souvent du jeûne (absence d’alimentation) et cèdent rapidement quand on leur apporte de l’eau et du sucre.NE PAS UTILISER PLUS DE 48 HEURES SANS APPORT ALIMENTAIRE.

Interactions Médicamenteuses : Aucune.

Effets secondaires : Aucun.

Principe d’action :La diarrhée a pour conséquence une déshydratation par perte d’eau et de sel dans les selles, d’autant plus rapide qu’elle est associée à des vomissements.L’absorption concomitante de sucre est indispensable à toute réhydratation par eau et sel.La réhydratation orale est le traitement de base souvent suffisant de toute diarrhée, quel que soit son mécanisme.Un antibiotique est très rarement nécessaire sous nos climats.

Délivrance :Sans ordonnance.Remboursé en partie par la Sécurité Sociale lorsqu’il est prescrit par le médecin.Mise à jour : août 2006.

Les définitions santé les plus consultées

Derniers articles santé au quotidien

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité