Langue qui pique : reconnaître une candidose

Langue qui pique : reconnaître une candidose©iStock

Avoir la langue qui pique est un symptôme fort désagréable. Mais s'agit-il pour autant du premier signe d'une candidose ? Et d'ailleurs, comment différencier la candidose de la glossite de Hunter ?

Publicité
Publicité

Langue qui pique, un symptôme de candidose ?

Le terme "candidose" désigne généralement une mycose buccale superficielle due à des levures ou champignons microscopiques de type Candida albicans. Pour la reconnaître facilement, il convient de s'informer sur les symptômes spécifiques engendrés par la prolifération de Candida albicans. Chez de nombreuses personnes, la candidose est une pathologie qui n'entraîne pas de douleurs. Les premiers signes sont alors des plaques blanchâtres, ressemblant à du lait caillé, qui se situent à l'intérieur des joues, au niveau du palais ou sur la langue. Toutefois, il est également possible de ressentir une gêne ou des picotements, en particulier chez les plus petits d'ailleurs souvent sujets au "muguet".

Publicité

Quelle différence avec la glossite de Hunter ?

Lorsqu'on souffre de picotements ou de brûlures au niveau de la langue, il est toujours recommandé de consulter un médecin généraliste puisqu'il s'agit d'un symptôme anormal. En effet, ce peut être le signe d'une maladie telle que la candidose, mais aussi d'une carence spécifique. La maladie de Biermer, qui entraîne la glossite de Hunter (bords de la langue sensibles lors des repas, puisque parsemés de taches rouges et de vésicules), découle souvent d'un manque de vitamine B12 ou de vitamine B1 et d'acide nicotinique.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité