Aphtes : la ménopause, une période propice

Aphtes : la ménopause, une période propice©iStock

On parle d'aphte pour qualifier une lésion buccale qui se développe généralement sur la face interne de la joue ou sur la langue. Si ces ulcérations sont bénignes, elles n'en demeurent pas moins douloureuses. Mais quels sont les facteurs susceptibles de favoriser leur apparition ?

Publicité
Publicité

Aphtes : quelles causes ?

Les aphtes sont des affections particulièrement courantes, qui peuvent survenir chez le jeune enfant et se reproduire à de nombreuses reprises sous la forme de poussées, surtout chez les personnes présentant une certaine prédisposition. En effet, les facteurs favorisant ce type de lésion sont multiples : stress, fatigue, immunodéficience, consommation de fruits à coque, troubles dentaires... Chez la femme, l'incidence hormonale est également un facteur déclenchant prépondérant puisqu'on remarque parfois une recrudescence au moment des menstruations, ainsi qu'une accalmie au moment de la ménopause, vers la cinquantaine.

Publicité

Aphtes : quels remèdes ?

En l'absence de complications apparentes (fièvre, douleur intense, dégradation de l'état général...), les aphtes ne nécessitent pas de consultation médicale spécifique et finissent par guérir spontanément en seulement quelques jours. Mais en cas d'ulcérations plus compliquées, une prise en charge peut s'avérer nécessaire, d'une part, pour soulager la douleur, d'autre part, pour éliminer la présence d'une éventuelle pathologie sous-jacente telle que la carence en vitamine B12, la maladie de Behçet, la maladie cœliaque ou encore la maladie de Crohn. Dans l'un de ces cas, la mise en place d'un traitement adapté devrait permettre de soulager les symptômes et d'éviter les aphtes récidivants.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité