Mycose buccale et mal de gorge : un lien ?

La mycose buccale, également appelée candidose, résulte d’une prolifération anormale du champignon Candida albicans au sein de la bouche. L’inflammation qu’elle génère peut avoir des répercussions insoupçonnées.

Publicité
Publicité

Mycose buccale, quelles causes ?

Il ne s’agit pas d’une maladie transmissible puisque le champignon Candida albicans est naturellement présent dans la cavité buccale, comme dans de nombreuses autres muqueuses d’ailleurs. Mais dans certaines conditions, il arrive qu’il se mette à proliférer de manière anarchique. Cette multiplication entraîne alors un déséquilibre de la flore buccale : c’est la mycose. Ce type de manifestation peut survenir à la suite d’un traitement par antibiotique qui a affaibli le système immunitaire.

Mycose buccale, quels symptômes ?

Lorsqu’elle survient au sein de la bouche, la mycose se manifeste sous la forme de plaques plâtreuses qui vont recouvrir une part plus ou moins importante des structures buccales : langue, palais, gencives… Des lésions peuvent également apparaître au niveau des lèvres. L’inflammation alors générée par la candidose peut occasionner des douleurs et, notamment, un mal de gorge persistant, voire des difficultés à déglutir.

Mycose buccale, quels traitements ?

Publicité

Bénigne, la mycose buccale doit néanmoins faire l’objet d’un traitement local. Cela passe principalement par l’usage quotidien d’un bain de bouche antifongique visant à détruire la levure produite en excès. Dans les cas les plus extrêmes ou de récidive, une administration du traitement par voie orale est parfois privilégiée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité