Langue noire villeuse : la définition

Langue noire villeuse : la définition©iStock

Plus impressionnante que grave, la langue noire villeuse est une affection qui se caractérise par une coloration atypique de la langue. Mais à quoi est-elle due ? Peut-elle révéler la présence d’un cancer de la langue ?

Publicité
Publicité

Langue noire villeuse : les symptômes

La langue noire constitue la manifestation clinique d’un déséquilibre de la flore buccale qui conduit à une coloration noirâtre des papilles filiformes qui tapissent la langue. Dans la majorité des cas, cet état atypique touche le dos de la langue. Particulièrement inesthétique, la langue villeuse va progressivement revêtir une coloration foncée. En tirant la langue devant un miroir, le patient aura l’impression d’avoir mangé du charbon ou d’avoir bu trop de café. En l’absence de prise en charge adaptée, les papilles vont s’hypertrophier, ce qui va donner l’impression désagréable d’avoir des cheveux qui poussent sur la langue.

Publicité

Langue noire villeuse : les causes

Contrairement aux idées reçues, la langue noire ne constitue pas toujours la manifestation clinique d’une mycose buccale. Si elle peut être causée par la prolifération anormale du champignon Candida albicans, elle peut également survenir à la suite d’une prise d’antibiotiques. Mais dans les deux cas, la langue noire villeuse proviendra d’une modification de la flore bactérienne contenue normalement au sein de la cavité buccale. Plusieurs facteurs susceptibles d’accroître le risque de développer une langue noire villeuse ont été identifiés. Parmi ceux-ci, on retrouve la radiothérapie ou la chimiothérapie. Ces deux traitements préconisés, notamment, dans le cadre du cancer de la langue contribuent à détruire les bonnes bactéries et à favoriser la prolifération d’agents pathogènes.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité