Abcès dentaire et nécrose du nerf dentaire : le lien

L’abcès dentaire est une pathologie dentaire qui ne doit pas être prise à la légère. Source d’intenses douleurs, cette affection se caractérise par une infection purulente de la dent ou de la gencive pouvant nécessiter, parfois, une extraction dentaire.

Publicité
Publicité

5908863-inline-500x333.jpg© Istock

L’abcès dentaire : qu’est-ce que c’est ?

Les dentistes distinguent deux types d’abcès dentaire :

Publicité

- l’abcès apical qui résulte principalement d’une carie profonde mal ou non traitée ;

- l’abcès parodontal qui se développe au sein de la gencive, généralement chez les personnes souffrant de déchaussement.

Dans les deux cas, l’abcès dentaire se manifeste par une accumulation de pus dans la zone infectée. L’inflammation ainsi générée occasionne de violentes douleurs pulsatiles. Ces dernières sont susceptibles d’être associées à une fièvre modérée, un œdème gingival, des difficultés à mastiquer, voire à ouvrir totalement la cavité buccale.

L’abcès dentaire : quelles complications possibles ?

En présence d’une telle infection dentaire, l’intervention rapide d’un dentiste est indispensable afin d’enrayer la prolifération bactérienne au sein de la dent ou de la gencive infectée. Seul ce praticien est habilité à procéder au nettoyage et au drainage de l’abcès grâce à un équipement adapté et stérilisé. Il est généralement nécessaire de placer le patient sous antibiotiques. Une fois l’inflammation résorbée, le dentiste peut alors traiter la pathologie à l’origine de l’abcès. En l’absence d’une prise en charge efficace, l’abcès dentaire peut entraîner une nécrose du nerf dentaire qui conduit à la destruction prématurée des cellules de la pulpe dentaire et, à terme, à la mort de la dent.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité