Publicité
Publicité

Soigner un petit enfant est affaire de surprise, de rapidité et de technique. Administrez le traitement le plus naturellement possible et sans brutalité. Tous les gestes de soin s’accompagnent de douceur et de tendresse et peuvent même se transformer en jeux.

Par voie buccale

Publicité
Heureusement, aujourd’hui, la plupart des sirops et autres granulés pour enfants sont aromatisés à la fraise, à la framboise ou à l’abricot et se prennent donc sans trop de difficultés. Sachez pourtant qu’un sirop conservé au réfrigérateur aura moins de goût. Si vous souhaitez masquer la saveur d’un remède dans une boisson, choisissez un parfum prononcé et inhabituel pour l’enfant : le jus de prune fait, paraît-il, des merveilles.

Pour les comprimés, le plus simple est de les écraser avec le plat de la lame d’un couteau et de mélanger la poudre ainsi obtenue dans une petite cuillère de yaourt sucré ou de compote au goût bien marqué, par exemple fruits rouges ou mangue. Là encore, choisissez une compote à laquelle l’enfant est peu habitué. Procédez de même avec les gélules après les avoir ouvertes. Si le bébé a moins de 3 mois, diluez simplement la poudre dans une toute petite quantité d’eau minérale et donnez-lui de préférence juste avant son repas.

Un conseil, ne mélangez jamais le médicament dans un biberon de lait. Certains remèdes donnent une saveur désagréable et vous prenez le risque de ne pas soigner votre enfant si, par manque d’appétit, il ne finit pas son biberon.

Par voie rectale

Les suppositoires ne posent pas vraiment de problèmes, sauf peut-être celui de provoquer parfois une selle. Dans ce cas, vous n’aurez plus qu’à recommencer. Pendant le traitement, gardez les suppositoires dans le réfrigérateur pour qu’ils restent durs à l’usage.

Les collyres, les gouttes nasales et auriculaires

Pratiquement tous les petits détestent que l’on leur mette des gouttes dans les oreilles, surtout si elles ont été prescrites après une otite douloureuse. Vous devrez malheureusement vous montrer ferme et rapide. Avant de les instiller, faites chauffer le flacon quelques minutes dans vos mains, le liquide sera moins froid et n’agressera pas les oreilles de votre chérubin. Attention, la plupart des collyres ne se conservent qu’une quinzaine de jours.

Vous voilà enfin comblée depuis le temps que vous vouliez être infirmière ! Toutes les petites filles rêvent d’être institutrice, infirmière et maman quand elles seront grandes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité