Publicité
Publicité

« L’ensemble des travaux disponibles montre qu’il n’y a pas d’augmentation significative du taux de malformations congénitales », répond Sylvie Epelboin. « Le taux de malformation constaté à la naissance est de 1,9% - 1,4% pour les grossesses uniques.

Publicité

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité