Publicité
Publicité

Certains mois, sous l’influence hormonale, et en particulier l’influence de l’équilibre
"oestro-progestatif", un ou plusieurs kystes, petites poches plus ou moins remplies de liquide, peuvent grossir.

Les kystes, qui sont donc des nodules bénins liquidiens, ne disparaissent jamais mais sont donc plus ou moins gros selon leur " remplissage " et donc plus ou moins perçus.

Leur découverte est très fréquente lors de mammographie systématique chez certaines femmes ayant des seins mastosiques ou en période de préménopause.

Ils sont souvent très nombreux, banals avec une taille inférieure à 1 cm de diamètre (la taille peut varier en fonction du cycle) et n’imposent le plus souvent aucun traitement.

Le diagnostic est confirmé par la mammographie et l’échographie mammaire. En cas de doute, une ponction du kyste peut être réalisée.

Parfois, s’ils sont très volumineux et sensibles car tendus, ils pourront être vidés par ponction (mais ils peuvent alors récidiver).

Enfin, un traitement chirurgical doit être entrepris en cas de kystes récidivants ou en cas de doute sur une lésion cancéreuse.

Août 2006

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité