Sclérose en plaques : c'est génétique ?

En France, environ 70 000 à 90 000 personnes sont touchées par une sclérose en plaques, ce qui représente environ 1 personne sur 1 000. La plupart des malades ont déclenché la maladie entre 20 et 35 ans. Les femmes sont deux à trois fois plus sujettes à la sclérose en plaques que les hommes. Or l’âge précoce auquel cette maladie survient pose la question de l’hérédité : en effet, de nombreuses femmes atteintes de sclérose en plaques se demandent si cette maladie n’est pas génétique et s’il n’est pas préférable de ne pas avoir d’enfants pour éviter de leur transmettre cette pathologie. Quelles sont les causes de cette maladie ? 

Publicité
Publicité

© Fotolia

Sclérose en plaques : est-ce une maladie génétique ?

Les personnes atteintes de sclérose en plaques qui souhaitent avoir des enfants doivent se rassurer: cette maladie n’est pas génétique. Il n’existe pas un gène de la sclérose en plaques. Et s’il est certain que le risque de développer une sclérose en plaques est plus fréquent dans les familles où un membre souffre de cette maladie, ce terrain héréditaire "favorable" n’est pas une cause avérée et systématique.

Publicité
Sclérose en plaques : quelles sont les causes ?

À l’heure actuelle, les causes de la sclérose en plaques n’ont pas été déterminées avec certitude. Les scientifiques ont établi qu’il s’agissait d’une maladie auto-immune dont les causes paraissent multifactorielles et pour partie environnementales: des carences en vitamine D, des infections virales, des antécédents héréditaires favorisent la survenue de la maladie.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité