Mal en bas du dos : un symptôme de coliques néphrétiques ?

Publicité

Provoquée par un calcul, la colique néphrétique se manifeste principalement par une douleur aiguë ressentie au niveau des vertèbres lombaires. Mais comment être sûr qu'une telle douleur dans le dos est le symptôme d'une colique néphrétique ?

Publicité

Comment reconnaître les symptômes de la colique néphrétique ?

Si la douleur constitue le principal signe clinique de la colique néphrétique, elle présente cependant quelques caractéristiques spécifiques qui permettent de clairement l'identifier à une lithiase urinaire ou rénale. Tout d'abord, la sensation douloureuse survient toujours de manière brutale sur de brèves périodes entrecoupées de phases d'accalmie. De plus, cette douleur est toujours unilatérale, soit du même côté que celui où se trouve l'obstacle. En période de crise aiguë, le patient ne parvient pas à trouver de position de confort qui permette de réduire la douleur. Des manifestations digestives et urinaires peuvent y être associées : nausées, vomissements, ballonnements, mictions impérieuses, incapacité d'uriner, présence de sang dans les urines.

Publicité
Coliques néphrétiques : que faire ?

S'il n'est pas nécessaire de s'alarmer en présence d'une douleur lombaire intense, il convient néanmoins de se rapprocher d'un service d'urgences dès lors que la crise s'accompagne d'un état fébrile et/ou d'une absence de miction supérieure à 24 heures. D'autre part, certaines situations nécessitent également une prise en charge hospitalière. C'est le cas notamment pour les femmes enceintes, les personnes souffrant d'insuffisance rénale, n'ayant qu'un seul rein ou ayant subi une greffe rénale. Le patient est alors placé sous surveillance et sous antalgiques pour soulager la douleur. Si les calculs ne sont pas éliminés naturellement, un traitement spécifique sera mis en œuvre.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité