Les différents stades de la BPCO

Les différents stades de la BPCO
Publicité

La BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) est une affection respiratoire inflammatoire chronique qui progresse vers l’obstruction des bronches et la diminution progressive de la capacité respiratoire. Cette maladie grave comporte cinq stades.

Publicité

Publicité
Les cinq stades de la BPCO

Des symptômes spécifiques vont permettre au pneumologue de déterminer le stade de la maladie auquel se trouve le patient. Ces symptômes sont dus à la détérioration progressive des voies respiratoires en général et des bronches en particulier. Afin de mesurer la capacité respiratoire exprimée en VEMS (Volume Expiratoire Maximal par Seconde) et confirmer le diagnostic, le médecin va prescrire ou faire subir un examen de spirométrie au patient.
Le stade 0 : C’est le stade qui signale une éventuelle BPCO et les symptômes à ce stade vont devoir alerter et amener à consulter un médecin surtout si le sujet est un fumeur ou s’il est exposé à des produits allergisants ou irritants pour les voies respiratoires lors de son activité professionnelle. Si un essoufflement, une respiration sifflante apparaissent lors d’un effort, accompagnés d’une toux ou de crachats plus importants qu’habituellement il faudra consulter un médecin. D’autres signes peuvent aussi apparaître comme une température élevée ou des œdèmes des membres inférieurs.
Le stade 1 : BPCO légère - À ce stade, le diagnostic de BPCO a déjà été posé et le patient est déjà traité avec des médicaments bronchodilatateurs. Il se peut que le traitement ne soit plus efficace ou mal adapté et des symptômes comme un essoufflement lors d’une marche rapide ou en pente, et lors d’un effort soutenu peuvent apparaître. Le résultat de la spirométrie est un VEMS supérieur ou égal à 80 %.
Le stade 2 : BPCO modérée - À ce stade, le symptôme le plus courant est un essoufflement en marchant sur un terrain plat et la difficulté à se remettre d’un rhume ou d’une bronchite qui sont dus au fait que les alvéoles des poumons sont déformées et ont perdu leur élasticité. Le résultat de la spirométrie est un VEMS compris entre 50 et 80 %.
Le stade 3 : BPCO sévère, handicap respiratoire - À ce stade, l’essoufflement est important et oblige le malade à s’arrêter pour reprendre son souffle après une marche sur une courte distance et sur terrain plat. Cela est dû au rétrécissement du diamètre des bronches et à la destruction des alvéoles pulmonaires, c’est l’emphysème. Le résultat de la spirométrie est un VEMS compris entre 30 et 50 %.
Le stade 4 : BPCO très sévère - À ce stade, l’essoufflement est permanent et apparaît au moindre effort causant l’impossibilité d’effectuer les tâches du quotidien et créant une fatigue importante. La paroi des bronches s’épaissit et les cellules des bronchioles produisent du mucus en excès encombrant les voies respiratoires. Le résultat de la spirométrie est un VEMS inférieur à 30 %.

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité