Maladie cœliaque : les atteintes sont aussi neurologiques

Publicité

La maladie cœliaque est une maladie digestive que l'on doit à l'intolérance de l'organisme à une partie du gluten (substance notamment présente dans les farines de blé). La maladie entraîne la destruction des villosités de l'intestin. S'ensuit une malabsorption des aliments qui peut entraîner des carences et l'apparition de symptômes variés. Comment se manifeste une telle maladie ? Quelles sont les atteintes neurologiques possibles ?

Publicité

Les symptômes de la maladie cœliaque

Il faut rappeler que la maladie cœliaque est due à une intolérance et non à une allergie au gluten. C'est un point important à signifier. Les symptômes varient d'un individu à l'autre :
- douleurs abdominales ;
- anémie ;
- diarrhée graisseuse ;
- nausées ;
- vomissements ;
- perte de poids ;
- ballonnements ;
- fatigue ;
- présence d'œdèmes ;
- parfois, douleurs osseuses.

Les atteintes neurologiques dues à la maladie cœliaque

Certaines carences peuvent entraîner des troubles neurologiques, dans le cadre de la maladie cœliaque. Ces troubles sont rares, mais peuvent constituer les seules manifestations de la maladie. Des troubles migraineux, des crises convulsives, des syndromes cérébelleux et confusionnels peuvent survenir.

Le traitement de la maladie cœliaque

Publicité

Tous ces troubles et symptômes disparaissent rapidement après l'instauration d'un régime sans gluten. Ce traitement est totalement efficace et doit être suivi à vie par la personne atteinte. Ce régime n'est pas facile à instaurer, car le gluten est intégré à la majeure partie des aliments que nous consommons. Toutefois, il est désormais plus facile de trouver des aliments sans gluten dans le commerce.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité