Sang dans les selles et les urines : un signe d'endométriose ?

Sang dans les selles et les urines : un signe d'endométriose ?©iStock

L’endométriose est une pathologie qui se caractérise par d’importantes douleurs en période de règles et par des troubles de la fertilité. Toutefois, il est intéressant de savoir si d’autres symptômes peuvent faire évoquer cette maladie. La présence de sang dans les selles, ou la présence de sang dans les urines, notamment, peuvent-elles traduire une endométriose ?

Publicité
Publicité

Présence de sang dans les selles

Les principaux symptômes de l’endométriose sont des douleurs relativement importantes dans la région pelvienne. Ces douleurs peuvent augmenter au moment des règles ou au cours des rapports sexuels, et s’accentueront progressivement au fil du temps. Leur intensité dépend de la profondeur de la pénétration au niveau de la paroi des organes. En fonction de la localisation de l’endométriose, et notamment en cas de lésion du rectum, il est possible d’observer une dyschésie (des douleurs lors de la défécation), un ténesme (douleur au niveau du sphincter) ou encore des rectorragies (présence de sang dans les selles). Ainsi, il peut arriver que la présence de sang dans les selles traduise une endométriose.

Publicité

Présence de sang dans les urines

La présence de sang dans les urines peut faire évoquer diverses pathologies. En effet, on pourra retrouver du sang dans les urines en cas d’infection urinaire ou rénale (pyélonéphrite), de lithiase urinaire (présence de calculs), suite à un traumatisme, etc. Par ailleurs, dans certains cas, l’endométriose peut être responsable de ce type de symptômes. En effet, si l’endométriose touche la vessie, cela peut provoquer une dysurie (douleurs lorsqu’on urine) mais aussi une hématurie (sang dans les urines).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité