Maladie aphteuse génitale : la définition

Maladie aphteuse génitale : la définition©iStock

On a tous eu, un jour, une petite ulcération douloureuse dans la bouche. Dans le langage médical, cette lésion est appelée "aphte". Beaucoup moins fréquents que les aphtes buccaux, les aphtes génitaux, eux, s'inscrivent souvent dans le cadre d'une pathologie spécifique : la maladie aphteuse.

Publicité
Publicité

La maladie aphteuse, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une terminologie générique destinée à rassembler les différentes maladies susceptibles d'associer à la fois des lésions buccales et génitales. D'autres organes, à l'image des viscères, peuvent également être impactés par la formation inopportune d'aphtes. On remarque néanmoins que les femmes sont davantage concernées par les aphtes génitaux que les hommes. Le col de l'utérus, la région périnéale, le scrotum ou encore le vagin représentent ainsi des zones souvent affectées. Lorsqu'elle survient chez l'homme, la maladie aphteuse génitale touche majoritairement le gland et le scrotum.

La maladie aphteuse, quelles causes ?

Publicité

Plusieurs pathologies peuvent provoquer des aphtoses. La principale d'entre elles est la maladie de Behçet, une maladie inflammatoire qui affecte les vaisseaux sanguins. Mais elle n'est pas la seule puisque la maladie de Crohn ainsi que toutes les maladies inflammatoires de l'intestin accroissent également le risque d'aphtes génitaux. L'apparition d'aphtes buccaux et/ou génitaux n'est pas toujours secondaire à une pathologie, mais peut révéler un déséquilibre alimentaire. La nutrition joue, en effet, un rôle important dans la formation de ce type de lésions. Mais des facteurs psychologiques peuvent également entraîner ce genre d'ulcérations.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité