Endométriose et grossesse : un risque élevé de fausse couche

Les femmes qui souffrent d'endométriose présentent des grossesses à risque. Endométriose et grossesse, peut-on espérer tomber enceinte et mener sa grossesse à terme ?

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x319.jpg© Istock

Qu'est-ce que l'endométriose ?

On parle d'endométriose lorsque l'endomètre (muqueuse qui tapisse l'utérus) se développe hors de l'utérus. Il se forme alors des adhérences ou des kystes dans les tissus colonisés (trompes, ovaires, péritoine, appareil urinaire). L'endométriose se traduit essentiellement par des douleurs pelviennes importantes pendant la période des règles. Ces kystes rendent alors une grossesse difficile. Il est possible d'avoir recours à un traitement médical ou chirurgical selon le stade de l'endométriose. Le traitement médical est réservé aux femmes qui n'ont pas de projet de grossesse. Le traitement chirurgical repose sur l'ablation des kystes, mais le risque de récidive est important. Ainsi, de nombreuses femmes atteintes d'endométriose ont recours soit à la stimulation ovarienne, soit à l'insémination artificielle, soit à la fécondation in vitro ou encore au don d'ovocytes.

Endométriose et grossesse : quels sont les risques ?

L'endométriose comporte des risques lors d'une grossesse. En effet, elle augmente le risque de fausse couche, d'accouchement prématuré et de placenta praevia (mauvais positionnement du placenta dans l'utérus). Rassurez-vous, de nos jours, avec les traitements proposés et les avancées technologiques, de nombreuses femmes atteintes d'endométriose parviennent à mener à bien leur grossesse. Sachez que vos douleurs pelviennes disparaitront durant la grossesse.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité