Douleur à l'ovaire : attention au kyste ovarien

Douleur à l'ovaire : attention au kyste ovarien©iStock
Publicité

Les douleurs pelviennes sont très fréquentes et de causes variables. Mais lorsqu'elles sont situées à droite ou à gauche, on peut suspecter une atteinte ovarienne, comme un kyste.

Publicité

Quand la douleur ovarienne fait-elle suspecter un kyste à l'ovaire ?

Lorsque la douleur du bas-ventre prédomine d'un côté, il est fréquent qu'elle soit liée à une lésion de l'ovaire correspondant le plus souvent à un kyste. Quand cette douleur apparaît au moment de l'ovulation, on est a priori face à un kyste fonctionnel qui réduit de taille ou disparaît après l'ovulation. Si la douleur est très violente, on peut suspecter une rupture du kyste avec un épanchement liquidien dans le péritoine qui, s'il est peu abondant, se résorbe en quelques jours. Les kystes ovariens peuvent être très volumineux et entraîner une douleur par compression. Un même ovaire peut être le siège de plusieurs kystes.

Que faire face à une douleur de l'ovaire ?

Lorsqu'un ovaire est douloureux, on pratique une échographie qui va permettre de visualiser le kyste, sa taille et son aspect. On peut compléter ce bilan par un scanner abdomino-pelvien, plus précis. Si le kyste est volumineux et douloureux, on propose une ablation chirurgicale en essayant de conserver l'ovaire. Généralement, les kystes de l'ovaire sont bénins, mais ils sont systématiquement analysés après l'intervention pour éliminer l'hypothèse d'une lésion cancéreuse. Pour les kystes fonctionnels, un traitement médicamenteux hormonal suffit la plupart du temps.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité