Descente de vessie chez la femme : un symptôme d'alerte

Descente de vessie chez la femme : un symptôme d'alerte©iStock
Publicité

La descente d'organe ou prolapsus est très fréquente chez la femme. Elle atteint les organes tels que l'utérus, la vessie ou le rectum. Elle peut entraîner des symptômes très inconfortables surtout lorsque la vessie est concernée.

Publicité

Douleur au bas ventre : savoir évoquer une descente de vessie

Face à une pesanteur ou une douleur dans le bas du ventre, il faut rechercher une descente de vessie ou prolapsus vésical. Celle-ci est d'autant plus probable que la douleur est plus intense en position debout.
Elle est à évoquer chez les femmes ayant plusieurs accouchements ou un accouchement long et difficile, ou encore des professions physiquement fatigantes.
La descente de vessie est souvent associée à des envies fréquentes d'uriner, voire à une incontinence urinaire. On observe également des cystites ou des infections urinaires à répétition.

Descente de vessie : que faire ?

Face à une descente de vessie, il faut, dans un premier temps, proposer de la rééducation périnéale par un kinésithérapeute spécialisé. Celle-ci est d'autant plus efficace qu'elle est démarrée rapidement. Elle est souvent prescrite en prévention du prolapsus après les accouchements.
Si la rééducation est insuffisante, on peut proposer la mise en place d'un pessaire. Il s'agit d'un dispositif qui s'insère au fond du vagin et qui vient soutenir les organes.
En dernier recours, on propose la chirurgie qui permet un traitement définitif du prolapsus vésical, mais seulement chez les femmes n'ayant plus de désir de grossesse.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité