Comment reconnaître des pertes blanches normales ?

Les pertes blanches sont produites naturellement par le corps féminin pour remplir différentes fonctions. Cependant, d'autres pertes vaginales sont anormales et signalent un déséquilibre ou une infection. Afin d'éviter ces désagréments, il est important d'avoir une toilette intime respectant la flore vaginale. Comment reconnaître les pertes blanches normales ?
Publicité
Publicité

5577400-inline-500x302.jpg© Istock

Pertes blanches vaginales : autonettoyage du vagin

Le vagin est capable de se nettoyer tout seul. D'ailleurs, il est important de ne jamais se laver l'intérieur du vagin avec de l'eau, du savon ou tout autre produit, sous peine de perturber l'équilibre du corps. Le vagin se nettoie tout seul en éliminant les cellules mortes de la muqueuse vaginale, ce qui peut provoquer des pertes blanches. Celles-ci sont inodores, de couleur claire et ne provoquent aucune sensation d'irritation.

Pertes blanches vaginales : la glaire cervicale

Le cycle féminin suit un rythme très précis. Quelques jours avant l'ovulation, mais aussi pendant l'ovulation, le col de l'utérus de la femme produit un fluide appelé "glaire cervicale". Cette substance favorise la fécondation en permettant aux spermatozoïdes de survivre avant de féconder un ovule. Ce liquide ressemble fortement à du blanc d'œuf cru : il est transparent, élastique et fluide. Dès la fin de la période d'ovulation, le corps produit une glaire cervicale qui devient opaque, un peu pâteuse et peu élastique. Il n'y a aucune inquiétude à avoir dès lors qu'aucun signe d'irritation n'apparaît et que les pertes blanches ne prennent pas une autre coloration, brune ou verdâtre par exemple, pouvant être le signe d'une infection.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité