Hépatite C : la fatigue chronique comme symptôme

Hépatite C : la fatigue chronique comme symptôme©iStock

L’hépatite C est une maladie virale qui entraîne la destruction des hépatocytes, les cellules du foie. Elle se transmet principalement par voie sanguine, par exemple lorsque deux toxicomanes partagent une même seringue ou au cours d’une transfusion. La fatigue fait partie des premiers symptômes de l’hépatite C.

Publicité
Publicité

L’hépatite C, une maladie silencieuse dans 90% des cas

L’hépatite C est une infection provoquée par le virus VHC. Elle peut être asymptomatique, ou se manifester jusqu’à trois mois après la contraction du virus. Chez près de neuf patients sur dix, aucun signe clinique n’est observé, car l’atteinte du foie est très légère. Chez certaines personnes, la maladie provoque une solidification de l’immunoglobuline, une protéine présente dans le sang. Ce trouble peut causer une grande fatigue, un ictère (jaunisse), un changement de coloration des urines (urines foncées), des douleurs diverses, des troubles neurologiques, un dysfonctionnement rénal et des éruptions cutanées.

Publicité

Traitement de l’hépatite C

Environ 150 millions de personnes sont porteuses du virus de l’hépatite C dans le monde, 400 000 en France. Il n’existe actuellement aucun vaccin contre la maladie. Le traitement repose sur l’administration de ribavirine. Ce médicament antiviral indiqué en cas d’hépatite C chronique doit être utilisé avec précaution, car il peut entraîner plusieurs effets indésirables. Les traitements médicaux permettent de guérir près de 90% des patients avant que la maladie évolue en cirrhose ou en cancer du foie.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité