Polype à l'intestin : le risque de complications

Publicité

Les polypes sont des tumeurs bénignes, des excroissances qui peuvent apparaître sur différentes parties du corps. Les polypes de l’intestin entraînent plusieurs troubles digestifs. Ils doivent être surveillés de près et parfois retirés lorsqu’il existe un risque de complications, par exemple s’ils sont susceptibles d’évoluer en cancer.

Publicité

© Istock

La coloscopie, l’examen de référence pour détecter les polypes intestinaux

Les polypes de l’intestin passent généralement inaperçus. C’est souvent par hasard qu’ils sont découverts, par exemple au cours d’une coloscopie. Cet examen d’imagerie médicale consiste à explorer le côlon et l’intestin à l’aide d’un tube muni d’une petite caméra, qui reproduit les images capturées sur un écran d’ordinateur. Parfois, les polypes intestinaux sont responsables de saignements, de douleurs abdominales, de diarrhées ou de constipation.

Publicité
Occlusion intestinale et cancer, les principales complications des polypes de l’intestin

Si le polype ne siège pas dans un endroit sensible et ne cause aucun trouble, aucune prise en charge spécifique n’est nécessaire. Il doit cependant être régulièrement surveillé afin d’éviter d’éventuelles complications. Chez certaines personnes, il empêche la circulation des gaz et des matières fécales dans l’intestin. On parle alors d’occlusion intestinale. Le patient doit être hospitalisé d’urgence. Les gaz et les matières fécales devront d’abord être évacués avant l’intervention chirurgicale (ablation du polype). Les polypes intestinaux font également partie des facteurs de risque de cancer colorectal. Si les médecins considèrent que la lésion peut évoluer en tumeur maligne, elle devra être retirée.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité