Diverticule du côlon : la définition

Publicité
Relativement fréquents chez les personnes âgées, les diverticules du côlon constituent de petites hernies qui se développent au sein de la muqueuse intestinale. A quoi sont-ils dus ? Faut-il s’en inquiéter ?
Publicité

5249923-inline-500x393.jpg© Istock

Diverticule du côlon : les signes

La plupart du temps, les diverticules coliques sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’ils ne provoquent aucune manifestation clinique. Ils sont donc majoritairement détectés lors d’une coloscopie prescrite pour un autre motif. Des symptômes peuvent néanmoins apparaître lorsqu’un ou plusieurs diverticules sont irrités ou inflammés. On parle alors de diverticulite. Dans ce cas, le patient présente une fièvre, des douleurs au niveau de la fosse iliaque et une constipation.

Publicité
Diverticule du côlon : les causes

La perte de tonicité musculaire est l’une des principales causes de la formation de diverticules dans le côlon. A partir de 50 ans, les muscles de la paroi intestinale tendent à devenir plus paresseux, ce qui altère le mécanisme péristaltique indispensable à un transit intestinal de qualité. Résultat : la constipation chronique s’installe. Il s’agit là d’un second facteur de risque de la diverticulose. Enfin, le régime alimentaire joue également un rôle prépondérant puisque le manque de fibres alimentaires, par exemple, peut accroître les risques de développer des diverticules.

Diverticule du côlon : les traitements

Les diverticules ne requièrent, bien souvent, aucun traitement médical particulier. Seuls des conseils diététiques sont donnés au patient afin qu’il adapte son alimentation pour retrouver un meilleur transit intestinal. Mais en cas de complications, une intervention chirurgicale est parfois envisagée pour retirer la partie du côlon lésée.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité