Calculs rénaux et créatinine : le lien

Calculs rénaux et créatinine : le lien©iStock
Publicité

En cas de calculs rénaux et pour la plupart des maladies des reins, on entend parler de créatinine. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Quel est le lien entre les calculs rénaux et cette créatinine ?

Publicité

Calculs rénaux

Les calculs rénaux, appelés aussi lithiase rénale ou encore colique néphrétique, désignent l’obstruction de l’uretère (le canal qui va des reins à la vessie). Cette affection est relativement fréquente puisqu’elle touche environ 2 % de la population française. La formation des calculs est due à l’agrégation des éléments présents dans les urines (minéraux tels que le calcium, le phosphate, etc.) en raison d’une diminution de la production d’urine ou d’un défaut d’élimination au niveau des reins.

Diagnostiquer une maladie des reins

La créatinine est une substance issue de la créatine, un constituant du tissu musculaire (raison pour laquelle elle est utilisée en tant que produit dopant). Après être passée dans le sang, elle est éliminée par les reins dans les urines (d’où l’intérêt des contrôles d’urine antidopage). On mesure donc le taux de créatinine dans le sang pour diagnostiquer un problème au niveau rénal. En effet, un taux excessif (supérieur à 115 micromoles/litre, soit 13 milligrammes/litre) indiquera que la créatinine n’est pas correctement évacuée dans les urines, ce qui traduira une insuffisance rénale. Cet élément, associé aux symptômes cliniques (violentes douleurs au niveau du flanc ou sur le trajet de l’uretère), amènera directement le médecin à diagnostiquer des troubles rénaux et des calculs.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité