BPCO chronique : quels signes d'alerte ?

BPCO chronique : quels signes d'alerte ?
Publicité

La bronchopneumopathie chronique obstructive ou BPCO est une maladie inflammatoire chronique évoluant vers l’obstruction permanente et progressive des voies respiratoires. Des signes d'alerte existent et doivent amener à consulter un médecin afin que cette maladie soit prise en charge le plus rapidement possible.

Publicité

Les premiers signes de la bronchopneumopathie chronique obstructive

Publicité
Chez les fumeurs ou les personnes exposées à des agents allergisants ou irritants des voies respiratoires, il est naturel de tousser ou d’avoir la sensation que les bronches sont encombrées. Les premiers symptômes d’une BPCO passent souvent inaperçus ou sont trop souvent banalisés.
• La toux - Une toux du matin, qui persiste ou qui s’aggrave ou s’accompagne de crachats plus ou moins importants est un signe qui doit inquiéter, surtout si la personne a plus de 40 ans et qu’elle n’est pas enrhumée ou n’a pas d’autres signes d’infection respiratoire.
• L’essoufflement - S'il y a une difficulté à respirer accompagnée d’une respiration sifflante lors d’un effort prolongé ou lorsqu’on effectue des tâches quotidiennes et qu’un essoufflement persiste même au repos, cela peut-être un signe d’une BPCO qui s’installe.
• Si la récupération de la capacité respiratoire devient de plus en plus difficile après un rhume ou une infection des bronches et qu’une fièvre persiste, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. Les signes plus importants de la BPCO
• Si lors d’une visite médicale du travail on évoque des problèmes respiratoires importants, le médecin peut prescrire ou faire subir un examen de spirométrie. Si le résultat de ce test est altéré et dès qu’il est en dessous de 80 % de Volume Expiratoire Maximal par Seconde (VEMS), la consultation d’un pneumologue est impérative.
• Si un œdème apparaît et persiste au niveau des membres inférieurs, que la personne qui tousse doit s’arrêter afin de reprendre votre souffle surtout si elle marche à allure normale sur un terrain plat, il faut consulter un médecin.
Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité