Agoraphobie : la peur des gens

Agoraphobie : la peur des gens

Les phobies sont choses courantes et pourtant, l'une d'entre elles reste encore mal connue alors même qu'elle impacte tous les domaines de la vie  : l'agoraphobie. Comment la reconnaître et la prendre en charge ?

Publicité
Publicité

L'agoraphobie, qu'est-ce que c'est ?

L'agoraphobie est souvent considérée par le grand public comme une peur des gens ou de la foule (ochlophobie), à tort puisqu'elle recouvre une réalité bien plus complexe. Elle correspond en effet à une anxiété fondée sur la peur des situations incontrôlables et des lieux d'où il peut être difficile de s'échapper ou d'être secouru. Il peut ainsi s'agir des lieux publics (restaurant), des espaces clos (ascenseur, avion), mais également des grands espaces (centre commercial) et des lieux déserts, que l'on sillonne malheureusement quotidiennement, que ce soit dans un but personnel ou professionnel. L'agoraphobie toucherait près de 7 % de la population et principalement les femmes.

Publicité

Quels traitements contre l'agoraphobie ?

Publicité
L'agoraphobie se traduit par une peur irréelle des situations qui ne se sont pas encore produites, un comportement d'évitement des lieux à risque et des manifestations de panique. En fonction des cas, ces dernières peuvent entraîner une accélération du rythme cardiaque, des sueurs, des vertiges ou des difficultés à respirer. Dès que l'on présente les premiers signes d'une phobie qui impacte la vie quotidienne, il est vivement conseillé d'entamer une thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Elle peut être associée à la sophrologie, l'hypnose, la phytothérapie ou encore les fleurs de Bach. En cas d'attaque de panique, le remède Rescue(®) est d'ailleurs la solution express à utiliser pour atténuer l'angoisse.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Vidéos

Publicité
Publicité