Lombalgie : comment éviter le tassement lombaire ?

Lombalgie : comment éviter le tassement lombaire ?

Le tassement des vertèbres est lié soit à l'ostéoporose, dont c'est l'un des premiers symptômes, soit à la constitution de métastases secondaires à un cancer. L'érosion de la matière osseuse, liée au vieillissement ou à l'ostéoporose, fragilise les vertèbres. Un simple traumatisme peut ensuite être à l'origine d'une fracture vertébrale, appellation donnée au tassement vertébral. Comment éviter cette affection et limiter les lombalgies accompagnant le tassement vertébral ?

Publicité
Publicité

Le tassement vertébral lié au vieillissement

À partir de 65 ans, le renouvellement des cellules osseuses est limité. L'ostéoporose aggrave en outre le phénomène. Les os se déminéralisent et perdent environ 1 % de leur matière chaque année. C'est dans ce contexte que survient le tassement vertébral, ou fracture vertébrale. La vertèbre subit une lésion, s'affaisse et s'écrase entre les vertèbres situées au-dessus et en dessous d'elle. La personne souffrant de tassement vertébral perd quelques centimètres (sa taille se réduit). Des douleurs localisées au niveau des lombaires (lombalgies) apparaissent également.

Publicité

Tassement vertébral : comment le soigner ?

Le traitement s'appuie sur une correction de la fracture, par voie chirurgicale. Le chirurgien pratique une vertébroplastie : il réduit donc la fracture, en comblant la partie osseuse fracturée avec un ciment spécial. Le maintien d'une bonne posture du dos au quotidien, la rééducation, ainsi que la pratique d'activités sportives dédiées au renforcement des muscles dorsaux, permettent de prévenir les tassements vertébraux.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité