Sciatique : l'ostéopathie pour calmer la douleur

Sciatique : l'ostéopathie pour calmer la douleur©iStock

Souvent responsable d'une douleur intense, la sciatique est généralement difficile à dompter ! Cette inflammation du nerf sciatique est, en effet, souvent récidivante, et nécessite une prise en charge médicale. L'ostéopathie peut-elle être efficace ?

Publicité
Publicité

La sciatique, à quoi est-elle due ?

Il faut savoir que notre corps compte deux nerfs sciatiques, et que ces deux structures nerveuses peuvent se targuer d'être les plus volumineuses de l'organisme. Autant dire que lorsque l'une d'elles est affectée, la douleur est vive. En règle générale, l'inflammation est causée par une hernie discale localisée au niveau des vertèbres lombaires, mais la sciatique peut également être induite par une arthrose, une hanche luxée ou encore une fracture qui auraient alors tendance à comprimer le nerf.

Publicité

Comment soigner une sciatique ?

Le traitement de première intention de la sciatique vise à soulager la douleur ressentie par le patient au moyen de médicaments antalgiques plus ou moins puissants : paracétamol, anti-inflammatoire non stéroïdien, myorelaxant… Parallèlement, des séances d'ostéopathie peuvent être préconisées afin de travailler sur les zones au niveau desquelles le nerf sciatique est comprimé. Au terme d'un interrogatoire minutieux et de palpations, le praticien n'a généralement aucune difficulté à déterminer l'origine du trouble et à y remédier. Si la sciatique est secondaire à de l'arthrose, l'ostéopathe pourra, par exemple, insister sur le maintien postural de son patient. Il ne pourra, en revanche, pas intervenir en cas de hernie discale non réduite.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité