Sciatique : un signe de hernie discale ?

Sciatique et hernie discale, le duo infernal ! Car oui, les deux troubles sont étroitement liés puisque, dans la très grande majorité des cas, l'inflammation du nerf sciatique est occasionnée par une hernie discale. Pourquoi ? Quel est le traitement de la hernie discale ?

Publicité
Publicité

Sciatique et hernie discale, quels liens ?

Bien que les causes possibles soient nombreuses, la sciatique est souvent provoquée par une hernie discale localisée au niveau des vertèbres lombaires. Pour rappel, la hernie discale correspond à une saillie anormale d'une partie d'un disque intervertébral en dehors du canal rachidien. Ce type de phénomène se produit le plus souvent entre la 5e vertèbre lombaire et le sacrum, ou entre les 4e et 5e vertèbres lombaires, même si l'ensemble du rachis peut être touché. Lorsqu'elle n'est pas réduite, la hernie discale peut entraîner une compression de l'une des racines du nerf sciatique. C'est ce qu'on appelle la sciatique par hernie discale.

Sciatique et hernie discale, quels traitements ?

Publicité

Pour soulager une sciatique par hernie discale, il faut prendre en charge la cause, c'est-à-dire, dans ce cas précis, la hernie discale. Dans un premier temps, le patient doit observer le repos. De toute façon, la douleur est tellement vive qu'elle en devient invalidante. Mais attention, l'immobilisation ne doit pas perdurer, car elle pourrait fragiliser les muscles dorsaux et aggraver le problème. Parallèlement, l'administration d'antalgiques permet de soulager la douleur. Le recours à l'opération chirurgicale, lui, n'est envisagé que pour les atteintes les plus sévères. L'intervention consistera alors à supprimer la compression que le disque intervertébral exerce sur le nerf sciatique.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité