Le régime alimentaire en cas de coliques néphrétiques

Publicité

Les coliques néphrétiques qui se caractérisent par une douleur lombaire aiguë sont généralement en lien avec la présence de calculs rénaux. Quels sont les autres symptômes des coliques néphrétiques ? Existe-t-il un régime alimentaire contre ces coliques néphrétiques ?

Publicité

© Fotolia

Coliques néphrétiques : les symptômes

Une colique néphrétique est une réponse à l'augmentation de pression dans les voies urinaires et le rein due à un « obstacle ». Ce dernier est dans 80 % des cas un calcul rénal, un cristal composé de sels minéraux d'une taille variant de quelques millimètres à plusieurs centimètres.
Mais si les causes des coliques néphrétiques sont souvent les mêmes, les symptômes peuvent être de nature différente. On note, en effet, des douleurs unilatérales dans le bas du dos, mais également une envie fréquente et pressante d'uriner, des nausées, des vomissements...
Il est important de boire normalement et de consulter rapidement un médecin si l'on pense souffrir de coliques néphrétiques. On peut par la suite prévenir les récidives en modifiant son alimentation.

Publicité
Coliques néphrétiques : le régime alimentaire idéal

Si une bonne hydratation est primordiale dans la prévention des calculs rénaux, l'alimentation peut elle aussi jouer un rôle positif.
L'apparition de calculs, qui sont pour la majorité d'entre eux constitués d'oxalate de calcium, peut faire suite à des excès alimentaires en protéines animales, en oxalates et en sel. Il est donc conseillé de miser sur un régime pauvre en protéines et en sel avec l'accord de son médecin.
Il est également important de consommer suffisamment de calcium et de diminuer ses apports en sucre (nourriture industrielle, pâtisseries, biscuits, gâteaux apéritifs, confiture, boissons sucrées…) ainsi qu'en oxalates (chocolat, blé, carotte, courgette, aubergine, épinard, noix, thé noir, café, bière brune…).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité