Insuffisance rénale : à quoi sert la dialyse ?

Insuffisance rénale : à quoi sert la dialyse ?

La dialyse est une technique qui est utilisée pour remplacer les reins lorsque ceux-ci n’effectuent plus leur rôle de filtration du sang. Lorsque l’insuffisance rénale en est à un stade avancé, la dialyse est souvent le seul traitement possible en attendant la transplantation rénale.

Publicité
Publicité

Rôle du rein et insuffisance rénale

Le rein est un organe essentiel ; une bonne santé dépend de son bon fonctionnement. Le rôle du rein est de filtrer le sang du corps afin d’en éliminer les déchets toxiques dans les urines. Le rein joue également un grand rôle dans la régulation de la tension artérielle ainsi que dans la production d’hormones et de vitamines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Lorsque le bon fonctionnement d’un ou des deux reins est perturbé sur une longue période on parle d’insuffisance rénale. C’est une maladie chronique évolutive qui détruit les cellules des reins et qui progresse jusqu’à un stade terminal. À ce stade, seule la dialyse peut permettre de garder le patient atteint en vie jusqu’à une greffe de rein.

Publicité

À quoi sert la dialyse

Publicité
La dialyse sert à remplacer l'un ou les deux reins défectueux. C’est un "traitement de suppléance" qui permet de filtrer le sang à l’aide d’une machine. Deux types de dialyse existent : l’hémodialyse et la dialyse péritonéale.
• L’hémodialyse également appelée "rein artificiel" consiste à filtrer le sang à travers une membrane artificielle. Une fistule artérioveineuse (FAV), qui est un cathéter artérioveineux, est placée dans le bras ou sur la cuisse du patient afin de fournir un abord vasculaire facile à connecter à une machine appelée générateur d’hémodialyse. Le patient doit se déplacer dans un centre d’hémodialyse trois fois par semaine pour y subir une séance qui dure entre trois et cinq heures.
• La dialyse péritonéale se déroule le plus souvent au domicile du patient et consiste à utiliser le péritoine (membrane qui enveloppe les organes abdominaux) comme filtre. Cette fois, le cathéter est implanté dans l’abdomen et ressort à l’extérieur permettant d’injecter un liquide (dialysat) qui va permettre de drainer et d’éliminer les déchets toxiques manuellement ou grâce à un générateur de dialyse péritonéale automatisé (DPA). Les séances se font tous les jours, sans exception, quatre à cinq fois pendant deux à quatre heures.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité