Hernie discale lombaire : les infiltrations

Publicité

Les hernies discales lombaires sont particulièrement douloureuses. Une des principales solutions thérapeutiques proposées par la médecine conventionnelle est l’infiltration. Cette intervention permet de soulager voire de faire disparaître pendant quelques mois les douleurs lombaires, les sciatiques et les cruralgies qui s’y associent. Mais qu’est-ce qu’au juste une infiltration ? En cas de hernie discale lombaire les infiltrations sont-elles une solution miracle ? C’est ce que nous allons voir.

Publicité

Infiltrations : définition

Une infiltration est une intervention d’une quinzaine de minutes consistant à placer, sous contrôle radiologique, une aiguille au niveau d’une articulation douloureuse (en l’occurrence au niveau des articulations des vertèbres lombaires ou au niveau de la zone enflammée du nerf sciatique) afin d’y injecter de la cortisone. L’intérêt de cette petite opération est de mettre une grande quantité de cet anti-inflammatoire directement dans la zone en souffrance sans que le reste de l’organisme n’en subisse les conséquences. En effet, la cortisone n’est pas dénuée d’effets secondaires.

Hernie discale lombaire : les infiltrations sont-elles la solution miracle ?

Bien entendu, les infiltrations sont intéressantes en cas de hernie discale lombaire puisqu’elles peuvent grandement diminuer les douleurs en seulement 24 à 48 heures. Néanmoins, non seulement le résultat n’est pas garanti mais en plus il n’est que temporaire (quelques mois dans le meilleur des cas). Par ailleurs, comme n’importe quelle autre intervention, les infiltrations comportent des risques de complication, notamment d’infection (le risque n’est que de 1 sur 70 000). Si tout se passe bien, après une hospitalisation d’un jour, le patient est autorisé à sortir dès le lendemain.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité