Hernie discale lombaire : comment se déroule l'opération ?

Publicité

Lorsque les traitements médicaux ont échoué et que la douleur devient insupportable pour le patient, l'alternative chirurgicale est parfois préconisée pour guérir la hernie discale lombaire. L'opération alors pratiquée s'appelle la discectomie. Elle consiste à enlever le disque abimé. Voici comment se passe cette intervention.

Publicité

© Fotolia

Opération de la hernie discale lombaire : dans quels cas ?

Plusieurs situations peuvent conduire le chirurgien à pratiquer une discectomie en urgence. Le praticien peut prendre cette décision lorsque la hernie comprime tellement les nerfs qu'elle engendre une incontinence, une rétention des urines ou même une paralysie des membres inférieurs. L'opération devient une véritable urgence car sa rapidité d'exécution permet de diminuer les risques de séquelles irréversibles. Cette option peut également être privilégiée lorsque la douleur irradiante ressentie par le patient n'est soulagée par aucun médicament antalgique.

Publicité
Opération de la hernie discale lombaire : comment cela se passe ?

L'opération d'une hernie discale lombaire est généralement réalisée sous anesthésie générale à l'aide d'un endoscope ou d'un microscope chirurgical de manière à pratiquer la plus petite incision cutanée possible (2 cm environ). Cette technique chirurgicale permet d'accéder à la colonne vertébrale sans décoller les fibres musculaires. Le chirurgien prend alors soin de dégager la racine nerveuse emprisonnée et d'enlever le disque incriminé pour supprimer la hernie discale et diminuer les risques de récidive. L'intervention dure moins d'une heure et peut être réalisée dans le cadre d'une hospitalisation ambulatoire.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité