Hernie discale cervicale : quelle opération ?

Publicité

Les vertèbres cervicales sont celles qui se trouvent dans la région du cou. Elles sont séparées par un disque (disque intervertébral) dans lequel se trouve un noyau gélatineux. En cas de hernie discale cervicale, le disque, sous l’effet d’une importante pression, va s’écraser et entraîner la saillie du noyau dans le canal rachidien. Alors, en cas de hernie discale cervicale, quelle opération peut-on réaliser ?

Publicité

© Fotolia

Hernie discale cervicale : un traitement chirurgical

Le traitement de la hernie discale cervicale est nécessairement chirurgical. L’opération consiste à retirer le disque écrasé. La personne opérée est allongée sur le dos et placée sous anesthésie générale pour une opération qui dure entre trois quarts d’heure et une heure et demie. L’intervention par voie antérieure consiste à réaliser une incision d’environ 5 cm sur le côté du cou. On écarte ensuite les muscles, les vaisseaux ainsi que l’œsophage et la trachée pour pouvoir accéder aux vertèbres par leur face avant. Le chirurgien va alors procéder à l’ablation du disque intervertébral de façon à éliminer la hernie responsable des douleurs.

Publicité
Hernie discale cervicale : suite du traitement

Suite à l’opération de la hernie discale cervicale, le disque qui a été retiré doit être remplacé. Deux possibilités existent. On peut procéder à une greffe osseuse (on prélève de l’os au niveau de la hanche) à l’intérieur d’une espèce de cage (en plastique ou en métal) placée entre les vertèbres, là où se trouvait le disque. On peut aussi poser une prothèse métallique qui viendra remplacer le disque qui a été ôté. L’avantage de cette seconde solution est de ne pas bloquer les vertèbres cervicales contrairement à la greffe.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité