Colique néphrétique : les causes psychologiques

Colique néphrétique : les causes psychologiques

Si les coliques néphrétiques sont considérées comme étant un symptôme très douloureux, elles restent néanmoins mal connues. Alors quels sont les signes et les facteurs déclenchants d'une colique néphrétique ?

Publicité
Publicité

Les manifestations de la colique néphrétique

On parle généralement de colique néphrétique pour désigner la conséquence d'une pression anormale dans le rein et les voies urinaires. Cette réponse se manifeste alors sous la forme de douleurs lombaires dans le bas du dos, de nausées et d'une envie fréquente d'uriner. Les différentes causes des coliques néphrétiques Dans plus de 80 % des cas, les coliques néphrétiques sont liées à la lithiase rénale et à la présence d'un calcul rénal de plusieurs centimètres dit "coralliforme" : un caillou formé de sels minéraux qui obstrue les reins ou les voies urinaires. Toutefois après avoir étudié plus de deux mille malades, J. Serane et C. Pean dans Psychosomatic Study Of Renal Lithiasis semblent aussi constater l'apparition de lithiase rénale (urique et oxalique) chez les personnes plus émotives que la moyenne et notamment quelques semaines ou quelques mois après un choc émotionnel.

Publicité

Le traitement en cas de colique néphrétique

Publicité
Il est important de rendre visite à un professionnel de santé pour prendre ses conseils si l'on pense souffrir de lithiase rénale et de douleurs lombaires associées. Les premières recommandations en cas de colique néphrétique sont généralement de boire normalement et de réchauffer la zone douloureuse.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité